Hana Yori Dango

Hana Yori Dango

J’ai commencé à regarder des dramas il y a à présent 4 ans et demi. Et je ne regrette pas une seule seconde d’avoir commencé ! Un cousin m’avait invité un week-end chez lui et m’a parlé de séries japonaises communément appelées « dramas » et a voulu m’en faire regarder un. Au début, j’étais assez sceptique à l’idée de regarder une série japonaise, moi qui n’était pas du tout Asie à part nourriture chinoise et mangas, et films avec Jackie Chan. Je me suis dit « qu’est-ce qu’il a à absolument me faire regarder ce truc-là, je suis sûre que ça va être nul et que je ne vais pas aimer du tout ». Mais finalement, j’ai accepté de regarder pour lui faire plaisir mais aussi par curiosité, car je n’avais toujours regardé que des séries TV françaises, américaines, britanniques et espagnoles. Je me suis un peu laissée tentée à la lecture du résumé du drama qu’il voulait me faire voir… First Kiss !

Et là, je parie que vous vous dîtes : « Elle se serait pas trompée de titre pour son article ? ». Non, non, ne vous en faites pas, attendez la suite.
On regarde alors le premier épisode de First Kiss, et comme il le pensait, j’ai trouvé ça très niais, naïf et un peu trop léger. Bref, techniquement, First Kiss est donc le premier drama que j’ai commencé, mais pour moi le tout premier que j’ai vu c’est Hana Yori Dango, comme la plupart des fans de dramas, il a été mon tout tout tout premier drama. Il m’a donc proposé de regarder cette autre série avec la même actrice, dont il rafolle tant. J’ai encore une fois accepté et j’ai tout de suite accroché ! En rentrant chez moi, je l’ai harcelé d’e-mails pour avoir les liens de téléchargement du drama ! Et c’est là que j’ai atteri sur DJF. Grâce à DJF, j’ai été repérée (avec une autre fille avec qui je suis amie maintenant), par un webmaster voulant agrandir son forum en y ajoutant la catégorie drama, bref c’est devenu le site assez connu Otaku-Inside (fermé à présent), où nous étions toutes deux rédactrices-en-chef de la catégorie Dramas.
En clair, si mon cousin ne m’avait pas initié aux dramas, je n’aurais jamais pu vivre cette « bonne » expérience, je n’aurais jamais rencontré cette amie, et surtout je n’aurais jamais connu les Kdramas, ni la Kpop et donc par conséquent je n’aurais jamais été au fameux concert SMTown à Paris en juin 2011 ou même à Paris tout court jusqu’à présent ! Bref, je m’égare. 

Hana Yori Dango est donc un drama culte pour moi. C’est LE drama par excellence ! Celui par qui tout le monde devrait commencer et si vous ne l’avez pas encore vu, foncez ! Il en vaut la peine et c’est un drama à ne pas rater ! Même ceux qui n’ont jamais vu de dramas et qui ne sont pas trop emballés par ça, adorent ! J’ai converti plusieurs personnes avec Hana Yori Dango même si certaines de ses personnes restent cantonnées aux mangas et aux animé, au moins elles auront essayé et ne seront pas restées bornées sans rien savoir.

Résumé

Bon je suppose que tout le monde connaît déjà l’histoire de ce fabuleux drama. Mais je vais quand même faire mon petit résumé. Hana Yori Dango est l’adaptation en drama du manga du même titre, qui signifie « Les fleurs valent mieux que les garçons » en japonais.

Saison 1

Makino Tsukushi,étudie à la prestigieuse école Eitoku qui  réunit toute l’élite de Tokyo. Seule différence entre Tsukushi  et les autres élèves de l’école : elle vient d’un milieu très modeste.Un groupe d’amis nommé le F4 règne sur toute  l’école élèves et professeurs inclus. Ce sont les plus riches  de l’école :Domyoji Tsukasa,Hanazawa Rui,Nishikado Sojiro, Mimasaka Akira. Ils envoient un carton rouge à tout élève qui leur déplait. Un jour Tsukushi devient une de leur victime elle se rapproche alors du membre le plus effacé du F4 Rui, et ne se laisse pas faire.Son attitude ne laissera pas Tsukasa indifférent…

Saison 2

C’est tout simplement la suite de la saison 1 de Hana Yori Dango. Tsukasa étant parti

à New York, Tsukushi décide de le rejoindre pour le ramener au Japon. Lorsque ce dernier revient, il a la surprise d’apprendre que son odieuse mère l’a fiancé à une certaine Shigure Ookawahara…

Le Film

Tsukasa et Tsukushi vont se marier. Domyoji organise alors une conférence de presse pour l’ occasion, tandis que Kaede Domyoji la mère de Tsukasa, donne à Tsukushi l’objet qui passe de génération en génération à chaque mariage dans la famille: le « Sourire de Venus », une tiare qui vaut plus de 10 millions de dollars. Sans celle-ci, le mariage de Tsukasa et Tsukushi ne pourra pas être valable aux yeux de la famille.
Cependant voilà, pendant la conférence, un homme vêtu de noir apparait dans la suite des fiancés et s’empare de la tiare. Pour la retrouver, Tsukasa et Tsukushi font appel à l’ancien F4, et voyagent de Hong-Kong à Las Vegas ! Les soupçons sur le voleur de la tiare se portent d’ailleurs sur un personnage qu’on n’aurait pas osé imaginer…

Hana Yori Dango est le premier drama que j’ai vu, il s’agit de celui qui m’a fait aimé les dramas. Alors, évidemment, pour moi, il restera toujours culte et je ne me lasserai jamais de le regarder.

La saison 1 se concentre sur l’histoire d’amour impossible entre Tsukasa et Tsukushi, ainsi que l’attirance de cette dernière pour Rui. Une saison pleine de rebondissements, de retournements de situations. Ce drama a une ambiance très spéciale et réunit tous les ingrédients nécessaires pour concocter un vrai drama : une romance, de l’humour, de l’action, du suspense, de l’émotion, des musiques qui font vraiment très japonaises, des acteurs qui font partie des meilleurs acteurs de dramas. Tout ça nous donne une ambiance spéciale qui nous met dans le bain dés le début du drama ! Une ambiance que je ne saurais décrire. Hana Yori Dango est une véritable bouffée d’air frais qu’on ne se lasse pas de regarder.

Au début de la saison, le caractère irritable de Dômiyoji Tsukasa est très agaçant, et on lui préfère le caractère calme et posé de Hanazawa Rui, son meilleur ami. Sôjiro et Akira, eux, forment la paire de bout-en-trains du F4, et ne prennent presque jamais rien au sérieux. Au fil des épisodes, on en apprend plus sur leur vie, leur histoire et leur passé. La famille de Tsukushi Makino est tout simplement adorable et on voit qu’ils sont prêts à tout pour le bonheur de Tsukushi et sa réussite. Ils se réjouissent même quand ils savent qu’elle fréquente beaucoup de « gosses de riches ».

Quant à la saison 2, je l’ai trouvée un peu moins bien et un peu plus lente que la première. Je pense que comme beaucoup de fans, je n’ai pas supporté la fameuse fiancée de Tsukasa, mais les passages comiques étaient assez nombreux. L’ambiance de cette saison était totalement différente, les personnages avaient tous plus ou moins changé autant physiquement que mentalement. Ils sont devenus plus grands et plus matures tout comme leurs relations. Les personnages secondaires sont aussi plus présents, c’est le cas de Sôjiro et de la meilleure amie de Tsukushi. 

J’ai trouvé le film assez sympa, drôle et égal à l’image du drama. Il clôture parfaitement le drama, sur une note joyeuse avec un « tout est bien qui finit bien, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Au niveau de l’intrigue, les japonais ne se sont pas vraiment creusé la tête, mais ont voulu faire ressortir un certain côté américain, en faisant voyager les personnages à travers le monde : de Tokyo à Hong-Kong, en Europe, jusqu’à Las Vegas ! Imaginez le F4 dans un casino.

Peut-être que toute cette histoire de tiare n’aura servi à rien au final, mais elle nous aura permis de revoir les personnages une dernière fois et de clôturer un drama culte et excellentissime.

J’ai tout de suite adoré ce drama, même si au début ça me faisait rire d’entendre parler japonais, parce que je n’avais pas l’habitude d’entendre cette langue. J’ai été agréablement surprise par la sonorité de la langue et la facilité que j’avais à retenir certaines expressions comme « Itadakimasu » ou encore « Arigatô ».


En plus de tout ça, ce drama est bourré de scène cultes : la scène du baiser devant le coucher de soleil, Tsukushi qui s’occupe de Tsukasa quand il est malade, Tsukasa qui attend sa bien-aimée sous la pluie et cette dernière qui est en retard.
Depuis 2 ans et demi j’apprends le japonais, toute seule, sans professeurs particuliers. J’aurais voulu prendre japonais à la fac en LV2 cette année mais malheureusement les horaires ne me le permettaient pas T_T. Apprendre seule c’est assez dur car on n’a pas forcément la bonne méthode mais tant qu’on est motivé ça marche !

Donc voilà, pour finir cet article sur Hana Yori Dango, je n’ai qu’une chose à dire : un drama que j’ai tout de suite aimé, que j’ai revu deux fois de suite après l’avoir vu la première fois, un drama culte et je pense que tout le monde a commencé par celui-là. Je le conseille à tous ceux qui ne l’ont peut-être pas vu, ou ceux qui voudraient commencer à regarder des dramas !

♥♥♥♥♥


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s